Slideshow CK

Fil de navigation

Episode de pollution élevé

Si les conditions météorologiques et aérologiques de la fin d'été et du début d'automne ont été favorables à la dispersion des polluants en présence dans l'air que nous respirons, il n'en est plus de même depuis le 28 novembre 2013. Des épisodes de pics de pollution sévères se succèdent et perdurent. Rappelons que les inversions de températures en ces semaines anticycloniques ne font qu'accumuler les polluants en fond de vallée mais ne sont en rien génératrices ni de PM10 ni de NO2 ni d'ozone ni de gaz à effet de serre. Ce n'est pas le nuage stratus traçant la couche d'inversion qui est inquiétant, c'est ce qu'on trouve à l'intérieur.

Quel est le constat?

Nous voilà au 11 décembre 2013, à 45 jours de dépassements de la valeur journalière légale, alors que 35 est le nombre à ne pas dépasser. On se retrouve, après deux ans d'existence du Plan de Protection de l'Atmosphère au même point à la même époque qu'en 2011 et 2012. Deux ans durant lesquels nous dénonçons le manque d'ambition et de cohercition du dit Plan, en vain.

Le Préfet de Haute-Savoie nous a reçus hier 10 décembre 2013. Nous lui avons fait part de notre exaspération et de nos propositions. Il s'est dit impuissant sur les mesures du volet transports sous le tir conjoint des lobbies et de l'incohérence des politiques: sans parler de l'obligation de concertation bilatérale avec les Italiens qui refusent toute contrainte en matière de transport routier.

Même en matière de santé publique et d'urgence, la souveraineté de l'Etat français sur son sol serait remise en cause ?

Il faut dire par ailleurs, que 400 personnes à une manif de l'ARSMB alors qu'il eût fallu être 5 000 n'a pas été le signal escompté d'une population déterminée. L'option de voir grossir le nombre de morts prématurées annoncé par l'OMS peut être sereinement envisagée.

Nous ne cèderons pas au moindre découragement: Nous continuerons, dans l'intérêt général, à nous investir aux côtés de gens de bien et d'élus lucides, dussions-nous changer de méthode...

© Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc - 2017

TOUS DROITS RESERVES

MENTIONS LEGALES - PLAN DU SITE